La grive Draine

 

                              
 

 

grive draine reproduction interdite

 Photo Andrew Howe   

 

 

Turdus Viscivorus 

d'autres photos de grive

 

 

 

LA GRIVE DRAINE est appelée sayre dans le sud-est de la France. Elle pèse entre 100 et 150 g. C’est la plus grosse des grives. Son plumage d’aspect très pâle, avec un dos gris uni et le ventre parsemé de larges et nombreuses taches, est identique chez le mâle et la femelle. En vol, on la reconnaît grâce à sa couleur blanche présente sous les ailes. Elle signale sa présence par un cri sec et roulé: trr...trr.

Les couples s’installent très tôt sur leur territoire de reproduction. Parfois dès la mi-janvier, perché au sommet d’un grand arbre, le mâle émet un chant à tonalité élevée, aux motifs simples et répétés. Les premières pontes ont lieu au tout début du mois de mars. Les 4 oeufs prennent place dans un nid composé d’herbes et de brindilles liées avec de l’argile, à 7-8 mètres de hauteur. La femelle seule couve pendant deux semaines. Une quinzaine de jours plus tard les jeunes quittent le nid. Une deuxième ponte est déposée en mai.  

 

 

 

nid de draine reproduction interdite

Photo N.Maurel

Les petites draines vont rester une quinzaine de jours dans le nid avant de prendre leur envol.   

 

 

 

Son cadre de vie.

La grive draine est solitaire, agressive et téméraire, en permanence sur le qui vive. Elle affectionne tout particulièrement les bosquets etles allées d’arbres. On la rencontre aussi en lisière et dans les clairières des forêts de feuillus et de conifères, ainsi que dans des peupleraies entre 500 et 2000m d’altitude. Le plus important pour elle est de disposer d’un espace ouvert (prairie ou pâturage) où elle peut facilement s’alimenter.

Son menu, diversifié, comprend aussi bien des proies animales que des végétaux (vers de terre, insectes, escargots, jeunes pousses, baies et fruits). En automne-hiver,elle se nourrit des baies du gui ce qui lui vaut le nom de grive du gui dans de nombreuses langues européennes. 

 

 

 

 

 

 

En France.

L’espèce est très commune, aussi bien en période de reproduction que d’hivernage. Présente ainsi toute l’année, elle apparaît comme sédentaire. Cependant, en octobre-novembre, des petites troupes de grives draines migratrices, originaires du nord et de l’est de l’Europe atteignent notre pays qui constitue un des principaux quartiers d’hivernage avec la péninsule ibérique et l’Italie.

En hiver, les grives draines ont un comportement plutôt erratique, guidées par l’abondance des baies. C’est une espèce de gibier convoitée en France, essentiellement dans la moitié Sud comme toutes les autres grives et le merle, mais elle reste tout de même la moins chassée des cinq espèces. 

 

 

 

 

Texte ONCFS

 

 

 

grive draine reproduction interdite

Phot Martin 1985  o

Il existe trois races de draine. La race bonapartei la plus grande, la deichleri et la viscivorus toutes les deux de taille comparable.  

 

 

 

TELECHARGER  la fiche technique complète de la grive mauvis réalisée par l'IMPCF et la Fédération Régionale des Chasseurs Provence Alpes Cote d'Azur.

 

 

A voir aussi

L'état de conservation et les effectifs de grands turdidés en Europe cliquez ici

 

 

 

RETOUR
 
 
 
adherez à l'association nationale de defense des chasses traditionnelles à la grive andctg
 

 

 



Les réactions

Avatar catherine damiens

bonjour , Très agréable chant mélodieux au petit matin 6h depuis deux jours,(annonce telle que le printemps se met en route?) de cette Grive Draine, elle viens se nourrir dans mon jardin ,j'y apporte pain,pommes, et j’espère qu'elle y restera quelques temps.J'habite prés de Lens (pas-de-calais).

Le 12-02-2015 à 08:16:37

Réagir


CAPTCHA